Les sites de tourisme en ligne ont encore une marge de progression

2 mn

Le tourisme ne peut plus se passer d'Internet. Selon le baromètre Opodo réalisé par le cabinet Raffour Interactif, un Français sur trois parti en vacances a réservé son séjour sur Internet en 2009. Ce qui représente un total de 10,2 millions de vacanciers, avec une augmentation de 1 million en l'espace d'un an. Dans ce contexte, et pour la deuxième année consécutive, la société Eventiz, fondée par Frédéric Vanhoutte, organise les « Travel d'Or », un prix indépendant créé en collaboration avec le comparateur de prix Easyvoyage. Dans une première étape, les internautes élisent leurs sites favoris qui sont ensuite audités par Médiamétrie et primés par catégories. Les prix ont été décernés mardi soir (voir graphique).Le vote initial des internautes, compilé par Call Expert, réserve quelques surprises. Tout d'abord, seuls dix sites sur les 165 cités reçoivent une note supérieure à 7 sur 10, ce qui laisse une marge de progression. D'autre part, être connu ne garantit par d'être apprécié sur le Net. Le Club Méditerranéeerranée, Nouvelles Frontières ou Fram, les trois plus importants tours opérateurs en France, sont absents de la tête du classement. Et Air France se classe à la vingtième place.Ces poids lourds du secteur sont doublés par le site d'Andorre, qui arrive en tête des votes. Il se place devant le site de l'Australie (Australia.com), celui de la marque haut de gamme d'Accor, Sofitel.com. Arrivent ensuite le tour-opérateur spécialisé Asia, les Gîtes de France et le voyagiste Kuoni. «Les sites des offices de tourisme sont appréciés des internautes car ils diffusent une information pointue tout en inspirant confiance car ils ne sont pas marchands », explique Frédéric Vanhoutte. inspirer confiancePour se distinguer dans une offre pléthorique, il est impératif de respecter des règles simples comme avoir une adresse facile à mémoriser, soigner l'esthétique du site et la qualité des visuels, et inspirer confiance. Sur ce dernier point, qualifié de « sensible » par les responsables de ce classement, seuls 60 sites obtiennent une note supérieure à la moyenne. Enfin, les promesses en terme de prix doivent être tenues. Rien ne sert d'afficher des prix d'appel séduisants qui perdent au final de leur attrait, ou bien des promotions introuvables. Héléna Dupuy

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.