Le CAC 40 dévisse sous le seuil des 3.700 points

 |   |  314  mots
Alors que les premiers échanges pouvaient laisser espérer un rebond, le CAC 40 a finalement replongé sous les 3.700 points, pour la première fois depuis le 1er décembre 2010. À la clôture, l'indice parisien affichait un repli de 2,23 % à 3.696,56 points. Les autres bourses européennes n'ont pas été épargnées par ce courant vendeur. Le FTSE 100 a terminé sur un repli de 1,43 %, tandis que le DAX a perdu 1,97 %.Dans un premier temps rassurés par le rebond inattendu du Nikkei (+ 5,68 %) et par le maintien du taux directeur de la Réserve Fédérale américaine, les investisseurs ont effectué des achats à bon compte. Mais les opérateurs ont vite été rattrapés par une réalité moins rose . Regain des craintes liées à la crise de la dette souveraine, violences en Libye et au Bahreïn, chiffres macroéconomiques décevants outre-Atlantique... Les zones d'ombres ne manquent pas. Dans ce contexte, les propos alarmistes de Günther Oettinge, commissaire européen à l'Energie, selon lequel la situation du Japon était devenue « hors de contrôle », ont jeté de l'huile sur le feu. Vers 16 heures, après ces déclarations, Wall Street a brutalement décroché, entraînant dans son sillage le CAC40 qui avait, jusque-là, réussi à se maintenir à ses niveaux de la veille. Plus forte baisse, STMicroelectronics a lâché 4,15 %. Le fabricant de semi-conducteurs a indiqué que la situation au Japon, qui génère 20 % de la production mondiale des semi-conducteurs, impacterait probablement son chiffre d'affaires du premier semestre. Exposé au même risque, Alcatel-Lucent a reculé de 2,73 %. De son côté, Renault a chuté de 4,11 % sur fond de craintes sur Nissan. Le secteur bancaire a été également sanctionné après la dégradation de la note du Portugal par Moody's. BNP Paribas a plié de 3,12 %, Crédit Agricolegricole de 2,84 %, Natixis de 2,91 % et Société Généralecute; Générale de 2,62 % J. N.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :