Bartolone  : « Le besoin d'une Europe sociale va apparaître »

1 mn

Claude Bartolone est l'un des principaux lieutenants de Martine Aubry au Parti socialiste. Et un ancien partisan du « non » à la Constitution européenne aux côtés de Laurent Fabius en 2005. Invité dimanche de « La Tribune »-BFM-Dailymotion, le député socialiste de Seine-Saint-Denis a jugé qu'il serait « important que les États de la zone euro puissent faire un bilan des 10 ans » de la monnaie commune, à l'occasion, par exemple, du départ de Jean-Claude Trichet de la BCE. « Vous verrez qu'on verra apparaître le besoin d'une Europe sociale », a-t-il affirmé. Le président du conseil général de Seine-Saint-Denis a jugé qu'il était « impensable » d'adopter l'idée du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui souhaiterait examiner les budgets des États de l'Union avant les Parlements nationaux. Il a souhaité que les chefs d'État et de gouvernement arrivent à mieux se coordonner pour « arriver à une cohérence des politiques économiques et sociales ».Claude Bartolone a par ailleurs fustigé la politique fiscale du gouvernement Fillon, jugeant nécessaire la « rigueur », qui n'est « pas un gros mot », mais pas au détriment « des retraités, des salariés et des chômeurs ». « Je ne crois pas que, dans la situation française, la priorité soit de taxer les revenus les plus modestes, alors qu'il faut allumer la consommation des ménages, seul moteur qui nous maintient un peu dans la croissance », a-t-il insisté en s'inquiétant d'un taux d'épargne des ménages actuellement « déraisonnable », à 16 %. Sur les retraites, il a mis en garde Nicolas Sarkozy contre tout passage en force sur la retraite à 60 ans. H. F.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.