Hollande veut stabiliser le taux de prélèvements obligatoires sur les ménages

 |   |  279  mots
/>Interrogé lors de la conférence de presse sur l\'évolution de la fiscalité frappent les ménages, alors qu\'il s\'engage à une stabilité concernant les entreprises, François Hollande s\'est engagé sur une « stabilisation du taux de prélèvement » concernant les ménages. Autrement dit, des hausses d\'impôt ne sont pas exclues, via, notamment, la suppression de niches fiscales qui sera poursuivie, mais le ratio des prélèvements sur les ménages rapporté à la richesse nationale n\'augmenterait pas.Surtout, le chef de l\'Etat semble vouloir trancher les débats sur les taux de TVA qui s\'appliqueront le premier janvier 2014. Les députés PS ont voté à l\'automne dernier une hausse du taux normal, qui passera de 19,6% à 20%, afin de financer le Crédit d\'impôt au profit des entreprises.  Mais ils envisageaient d\'aller encore plus loin dans cette hausse, afin de financer une baisse de la TVA sur certains secteurs (logement social....).François Hollande a souligné sa volonté de s\'en tenir aux trois taux de TVA décidés à l\'automne : 20% pour le taux dit normal, 10% pour l\'intermédiaire (qui concerne aussi bien les cantines que les transports ou certains produits de parapharmacie..) et 5% pour les biens de première nécessité (alimentation). « Nous en resterons là » a déclaré le Président de la République.Deux ans de délai...Le fait que Bruxelles ait accordé un délai de deux ans, jusqu\'en 2015, pour ramener le déficit public sous les 3% du PIB, permet effectivement d\'aller moins loin que prévu dans les hausses d\'impôt applicables en 2014. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :