Le prix du timbre va augmenter de 1,6 %

 |   |  338  mots
Mauvaise nouvelle pour ceux qui écrivent encore des cartes postales pendant leurs vacances. Le prix du timbre va augmenter cet été. À partir du 1er juillet, les tarifs du courrier augmenteront en moyenne de 1,6 %, « après seize mois de stabilité tarifaire », précise le Groupe La Poste dans un communiqué. Pour la lettre de moins de 20 grammes, sur laquelle La Poste détient encore un monopole de distribution jusqu'au début de l'année prochaine, le prix du timbre passera de 0,56 euro à 0,58 euro. « Le tarif postal reste ainsi parmi les plus compétitifs d'Europe et permettra à La Poste d'assurer le financement du service universel postal le plus large d'Europe », précise le groupe. Devenue société anonyme le 1er mars dernier, La Poste assure également que ses tarifs se situent « dans l'exacte moyenne » de ses homologues européennes, alors même que ses engagements « sont plus élevés en France ».grille tarifaireDans un contexte de baisse généralisée et structurelle des échanges de courrier, et ce dans le monde entier, tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne. De fait, seuls les particuliers, qui ne représentent qu'une part infime de l'activité en déclin de la branche Courrier, subiront vraiment la hausse tarifaire. Et selon les calculs de l'opérateur postal, cette augmentation du prix du timbre n'aura qu'un impact très limité sur les ménages : « environ 0,10 euro par mois et par foyer ». Pour les entreprises, principales émettrices des flux de courrier en France, La Poste estime avoir tenu compte d'un environnement économique difficile. Comme elle l'avait déjà fait par le passé. Les tarifs pour les plus grands émetteurs de courrier resteront les mêmes cette année pour le courrier relationnel et le courrier publicitaire. Dans le cas des très petites entreprises ou des professions libérales, une grille tarifaire adaptée a été créée. Et pour les petites et moyennes entreprises, La Poste limitera à 0,6 % l'augmentation des tarifs des produits leur étant spécialement destinés. Ingrid Seithume

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :