Et si les ministres Français se serraient la ceinture  ?

 |   |  220  mots
Christine Lagarde aurait évoqué l'idée de réduire le train de vie des ministres lors du séminaire gouvernemental du 6 mai. Dimanche, Roger-Gérard Schwartzenberg, le président d'honneur du PRG et ancien ministre, jugeait « très souhaitable que les gouvernants contribuent aussi à l'effort de rigueur qu'ils demandent aux Français » et suggérait de « diminuer le traitement des ministres, d'autant que ceux-ci ont été très fortement majorés par le gouvernement Raffarin après l'alternance de 2002 ». Plusieurs pays européens ? l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Irlande et le Portugal ? ont déjà pris des engagements en ce sens. La question, posée par « Le Journal du dimanche » aux membres du gouvernement, divise les ministres. Il y a ceux qui ne s'y opposeraient pas comme Rama Yade, Valérie Pécresse, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet ou Christine Lagarde. Mais il y a aussi ceux qui sont contre, à l'instar de François Baroin, Eric Woerth ou Georges Tron. Pour ces derniers, puisqu'il n'est pas question de baisser le salaire des agents publics, il n'y a aucune raison de réduire leurs propres traitements, lesquels, souligne le ministre du Budget, François Baroin, sont moins élevés qu'à l'étranger. Par ailleurs, le train de vie de l'Etat sera réduit : les dépenses de fonctionnement baisseront de 5 % en 2011. A. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :