Rififi autour des futurs programmes de première

 |   |  128  mots
Bien que jugée minimale, la réforme du lycée n'en finit pas de faire des vagues. Après les tensions provoquées par le nouveaux programmes de la classe de seconde, notamment ceux de sciences économiques et sociales (SES), le ministre de l'Éducation nationale doit faire face aux critiques que soulèvent les futurs programmes de première, qui s'appliqueront à partir de la rentrée 2011. Ceux de SES, mis en consultation jusqu'au 16 juin, ont à nouveau déclenché les plus fortes critiques. À tel point que l'association des professeurs de SES (Apses) a démissionné du groupe d'expert. De nombreuses voix s'élèvent contre la multiplication des notions complexes au détriment de questions essentielles telles le chômage ou les inégalités. c. j.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :