La réforme de la dépendance sur les rails

 |   |  183  mots
«Nous réglerons la question de la dépendance (...) et apporterons une réponse à l'angoisse des gens». Nicolas Sarkozy a donné mardi soir le coup d'envoi d'un processus qui devrait, selon lui, déboucher sur la création à l'automne prochain «d'un nouveau risque, une nouvelle branche de la Sécurité sociale», la dépendance. Selon le calendrier énoncé par le Chef de l'Etat, cette réforme, qui sera précédée d'une grande consulation devrait durer 6 mois, sera introduite dans le budget de la Sécurité sociale présenté à l'automne 2011. Rappelant qu'en 2040, la population des plus de 60 ans aura progressé de +30% voire +50%, le président de la République a évoqué la nécessité d'aboutir à un «système juste et équitable» pour qu'une personne âgée où «qu'elle se trouve sur le territoire puissse vivre dignement chez elle ou dans une maison». Sur le financement, le Chef de l'Etat, qui a indiqué a évoqué pliusieurs pistes sans en retenir une plutôt qu'une autre. Du système assurantiel, à la hausse de la CSG en passant par le recours sur successions. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :