JP Morgan va avaler Cazenove

 |   |  283  mots
queLes banquiers de la reine se frottent les mains. Les actionnaires privés de Cazenove, une institution qui travaille notamment pour la couronne d'Angleterre, sont sur le point de recevoir de très juteuses plus-values, atteignant plusieurs dizaines de millions d'euros par personne pour les plus élevées. JP Morgan serait sur le point de racheter les 50 % qu'il ne possède pas encore dans Cazenove, selon le « Sunday Times » et le « Sunday Telegraph ». Le prix, autour de 1 milliard de livres sterling (1,1 milliard d'euros), sera à partager entre les 1.500 actionnaires privés de la banque. Mais la grande majorité de l'institution, environ 65 %, est détenue par un petit cercle de 80 personnes, anciens et actuels banquiers de Cazenove. JP Morgan a pris une première participation de 50?% dans Cazenove en 2004, à une époque où l'institution privée avait besoin de capital frais pour grandir. une page se tourneSi le choc des cultures entre les méthodes américaines efficaces et brutales et les techniques britanniques aristocrates et discrètes a provoqué de vives tensions, le résultat semble aujourd'hui positif. JP Morgan Cazenove a fait partie de toutes les grandes opérations cette année. Elle était présente sur les augmentations de capital de HSBC, Rio Tinto, ou encore celle en cours de Lloyds Banking Group.La transaction va cependant tourner une page d'histoire. Cazenove, créé il y a 190 ans par des descendants des Huguenots, a fait fortune au XIXe siècle dans le financement des chemins de fer. En 1986, la firme avait maintenu son indépendance malgré le « big bang » de la City (ouverture à la concurrence internationale). Mais l'appât du gain aura cette fois suffi à convaincre les actionnaires d'y mettre fin. Éric Albert, à Londre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :