Réforme territoriale  : le gouvernement pourrait revoir sa copie

Le mode de scrutin choisi pour le futur conseiller territorial pose quelques soucis au gouvernement. La réforme prévoit en effet que celui-ci sera élu au scrutin majoritaire à un tour, mâtiné d'une dose de proportionnelle (20 %). Or, le scrutin à un tour n'est pas dans les traditions de la Ve République. Certains élus de droite s'en sont émus, tels Jean-François Copé ou Alain Juppé. Les sénateurs centristes ont mêm menacé mardi de ne pas voter en faveur du texte, qui doit être examiné début janvier au Parlement. Du coup, le gouvernement réfléchit à une autre solution, et pourrait revenir au scrutin majoritaire à deux tours.IPSOS : DIDIER TRUCHOT EMPOCHE SES PLUS-VALUES Il n'est pas sûr que l'action de l'institut de sondages Ipsos, qui a coté jusqu'à 50 euros en 2000, monte beaucoup plus haut que les 20 euros actuels. Car son PDG, Didier Truchot, qui, le 4 décembre, a exercé ses 30.000 options reçues lors du plan de 2002 à échéance à la mi-2010, au prix unitaire de 17,25 euros, en a revendu immédiatement les 5/6e au prix de 20,28 euros. Montant de la plus-value pour le PDG d'Ipsos : 78.000 euros environ. LES PARIS EN LIGNE EN COMMISSION DES FINANCES EN JANVIER Le texte du projet de loi d'ouverture à la concurrence des jeux d'argent sur Internet passera en commission des Finances du Sénat le 19 janvier. Le débat public devrait avoir lieu en février. Si le calendrier paraît très juste à certains parlementaires qui demandent la procédure d'urgence, celle-ci ne sera pas retenue. Car au gouvernenemnt, on estime que le texte sera prêt pour la Coupe du monde de football, en juin.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.