En bref

 |   |  198  mots
Desertec, le projet géant de centrales solaires en Afrique et au Moyen-Orient, accueillera bientôt quatre ou cinq nouveaux partenaires notamment français, marocains et tunisiens, a indiqué mercredi Paul van Son, à la tête de la société DII qui mène le projet. L'identité de ces groupes de l'énergie et de l'industrie n'a pas été précisée. Desertec, qui rassemble aujourd'hui 12 sociétés, dont 10 allemandes, vise à créer d'ici à quarante ans et pour environ 400 milliards d'euros un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, pour fournir à terme jusqu'à 15 % de la consommation d'électricité de l'Europe.Ces entreprises ont précisé qu'elles préféraient défendre leurs intérêts dans un autre cadre que celui du « partenariat américain pour une initiative sur le climat » (Uscap), qui compte parmi ses membres des ONG mais aussi Shell, Ford, DuPont, General Electric ou encore PepsiCo.Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, va inaugurer à Voreppe (Isère) un projet industriel d'envergure. Vertaris, nouvelle société de production de papier recyclé haut de gamme, fera revivre le site du papetier Matussière et Forest, qui avait fermé en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :