La part des CDD dans les embauches n'a jamais été aussi forte depuis 1999

 |   |  254  mots
De plus en plus d\'emplois précaires sur le marché du travail. C\'est ce que traduit la très forte part des embauches en contrat à durée déterminée. Celle-ci n\'a jamais été aussi haute depuis que ce taux est mesuré (1999). Elle a atteint 81,7% au 3e trimestre 2012 dans les entreprises de plus de 10 salariés selon une étude du ministère du Travail parue le 15 mars. Ce niveau a grimpé de 0,7 point en un trimestre et de 3,3 points en un an. Les démissions au plus basDans le même temps, le nombre de départs après la fin d\'un CDD était également au plus haut depuis 10 ans parmi les motifs de départ des entreprises, à 9,7%. En revanche, les démissions sont bien plus rares et ne représentent que 1,3% des départs, un niveau proche de celui de 2009 et l\'un des plus bas de la décennie selon la direction statistique du ministère (Dares). Une situation qui traduit les difficultés sur le marché du travail. Pour rappel, le chômage touche 10,2% de la population active. 83,7% de CDD dans le tertiairePar ailleurs, certains secteurs sont davantage concernés que d\'autres par la hausse des CDD. Le secteur tertiaire connaît la plus forte part de CDD dans les embauches: 83,7%, soit une hausse de 3,2 points en un an. Dans l\'industrie, un peu moins de 7 embauches sur 10 se traduisent par un contrat à durée déterminée. Dans la construction cette part baisse de 2,4 points à 49,9%. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :