Cyber-attaques : la Chine rejette en bloc les accusations d'Obama

 |   |  252  mots
\"Nous avons été très clairs avec les Chinois, en leur expliquant que nous attendions d\'eux qu\'ils respectent les conventions et les lois internationales\" déclarait Barack Obama mercredi 13 mars, mettant en cause directement et pour la première fois Pékin au sujet des cybers attaques qui touchent les Etats-Unis depuis plusieurs mois.\"La Chine est elle-même une victime majeure d\'attaques informatiques. La Chine ne soutient pas les attaques informatiques. De fait, nous nous opposons à de tels agissements\", lui a répondu samedi Li Keqiang, le nouveau Premier ministre chinois, lors d\'une conférence de presse. \"Nous devons nous garder d\'accusations réciproques infondées\" a-t-il ajouté. Le nouveau chef du gouvernement chinois, qui répondait à un journaliste étranger, a dit \"sentir une présomption de culpabilité\" dans la question posée. A part cette phrase, il a répété mot pour mot la ligne classique de défense des autorités chinoises sur la question du piratage informatique.Depuis plusieurs mois, les Etats-Unis accusent les chinois de piller leurs secrets industriels via des intrusions informatiques malveillantes, ou d\'organiser des opérations de sabotage de certains sites de presse en guise de représailles. Les réactions des Etats-Unis à ces tentatives de hackers chinois présumés de pénétrer les réseaux de leurs entreprises ou de leurs administrations d\'Etat se sont multipliées ces dernières semaines, suscitant à chaque fois des démentis formels du gouvernement de Pékin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :