Vous voulez absolument la nouvelle BMW i3 électrique ? Réservez-la sur internet !

La citadine BMW i3 électrique sera commercialisée fin novembre tandis que la i8 hybride rechargeable sera lancée, elle, au printemps 2014. Mais il est d\'ores et déjà possible de pré-réserver ces véhicules inédits. L\'accès aux réservations s\'effectue via ce lien. Une fois le formulaire envoyé, une place prioritaire sur la chaîne de production est assurée à l\'internaute. Le client ayant pré-réservé son véhicule finalisera ensuite sa configuration avec son agent \"BMW i\".Branché, BMW! Les prix de cette toute nouvelle gamme inédite de véhicules \"verts\" devraient être dévoilés le 22 juillet, juste avant la présentation de la i3 le 29 simultanément à Londres, New-York et en Chine, lors d\'une manifestation planétaire à grand spectacle. La pré-production de la i3 a démarré en février-mars dernier. La fabrication en série débutera, elle, à la rentrée. Prolongateur d\'autonomie  Doté d\'un châssis en aluminium et d\'un habitacle en composites à renfort de fibre de carbone, ce modèle de 4 mètres de long (plus petit qu\'une Renault Clio IV) développe 170 chevaux. Les batteries lithium-ion sont censées lui assurer une autonomie théorique de 130 à 160 kilomètres. Mais ce véhicule purement électrique a une botte secrète. Sur demande, la BMW i3 peut aussi être équipée d\'un prolongateur d\'autonomie qui, dès que la charge des batteries descend trop bas, la maintient à un niveau constant pendant le trajet. Et ce, grâce à un moteur bicylindre à essence d\'une cylindrée de 650 centimètres-cube délivrant 34 chevaux. L\'autonomie maximale passe alors à environ 300 kilomètres. On évite le risque de panne sèche. C\'est le principe de la fameuse Chevrolet Volt de GM. Voiture bien plus légère \'L\'i3 est plus légère de 250 à 350 kilos qu\'une voiture électrique conventionnelle. L\'habitacle en composites permet un gain de poids de 50% par rapport à l\'acier, de 30% face à l\'aluminium\", nous affirmait le constructeur fin mars, lors d\'une visite des sites de Landshut et Dingolfing, près de Munich. Le site de composants de BMW à Landshut (3.100 salariés), en Bavière, fournit les composants des moteurs électriques, du prolongateur d\'autonomie, de l\'habitacle, avec de la fibre de carbone provenant de la co-entreprise de BMW aux Etats-Unis. Le site voisin de Dingolfing (18.500 personne, dont 300 pour la gamme \"BMW i\") fabrique les châssis, les transmissions et assemblera les batteries. Les i3 et i8 seront finalement montées dans l\'ex-RDA, à Leipzig. Une logistique complexe.Prix très élevéUn véhicule si sophistiqué coûtera forcément très cher.  On évoque un prix de base d\'un peu moins de 30.000 euros (primes gouvernementales déduites). Onéreux pour un si petit modèle, certes totalement interconnecté. Ce véhicule sera essentiellement destiné aux flottes. L\'i8 sera évidemment encore plus dispendieuse. Il s\'agira là d\'une voiture de sport 2+2 dotée d\'un moteur électrique d\'une puissance de 131 chevaux transmise aux roues avant, tandis que le train arrière sera propulsé par un moteur à essence trois cylindres de 223 chevaux. Il s\'agit donc d\'un hybride rechargeable.30 concessions en FranceL\'i3 devrait être distribuée par 580 concessions dans le monde, dont 45 en Allemagne et 30 dans l\'Hexagone. Afin d\'encourager les automobilistes à opter pour ce modèle électrique, BMW va aussi mettre en place un système permettant d\'échanger de manière ponctuelle son i3 par un modèle conventionnel, afin de réaliser de longs trajets. Smart (Daimler) avait déjà promis un tel système au lancement, que l\'on n\'a pas pas vu in fine...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.