« Sur la parité, l'Europe ne doit pas être pire que l'Ouganda »

 |   |  426  mots
VAIRA VIKE-FREIBERGA, candidate à la présidence du Conseil européenS'ils ne nomment aucune femme aux postes européens clés, les Vingt-Sept risquent-ils d'être accusés de machisme ?Bien sûr ! Sur la parité, l'Europe, qui se présente volontiers comme exemplaire au point de vue démocratique, aura mauvaise grâce à afficher des proportions de présence de femmes qui seraient pires que l'Ouganda. Cela nous mettrait en mauvaise posture quand nous prêchons la démocratie ailleurs. Les Américains ont élu Barack Obama et ont placé Hillary Clinton à un poste de haute responsabilité. C'est remarquable et cela a beaucoup encouragé les gens.C'est la confusion totale dans le processus de nomination?J'ai effectivement l'impression que cette dernière semaine, c'est le règne de la confusion, mais aussi de la pression et de la hâte. On s'intéresse aux différents paramètres mais on parle très peu du profil qu'on aimerait voir à la tête du Conseil. Le côté humain est oublié. Or, il s'agira d'un être humain ! Un être humain qui aura à parler sans langue de bois avec les citoyens.Quelle présidente seriez-vous ?Je me lancerais de tout c?ur dans les responsabilités inhérentes à ce poste, en ayant conscience du poids de l'histoire sur cette toute première présidence.Si Barack Obama vous appelle, vous lui demandez de patienter deux jours, le temps de consulter les Vingt-Sept un à un, ou vous prenez sur-le-champ position en leur nom ?Voilà tout le défi de ce poste et voilà la raison pour laquelle il a été créé. Le président du Conseil européen devrait être capable, à n'importe quel moment, de donner une réponse forte. Il faut pouvoir dire : « Voici notre position » ou encore : « Nous ne sommes pas d'accord mais nous continuons de travailler sur la question. »Il y aura bientôt deux présidents à Bruxelles : celui de la Commission et celui du Conseil européen. Des conflits en perspective ?Il y a des différences : le président du Conseil doit fixer et diriger les politiques générales : c'est donc une position politique. La Commission est une branche exécutive mais avec le droit de proposer des législations.Croyez-vous en vos chances ?J'ai la passion de l'Europe. Je pense que ce n'est pas une mince qualité. Compte tenu de mes qualifications, si les Vingt-Sept regardent un tant soit peu celles des personnes présentées, je devrais avoir des probabilités plus grandes que zéro? Propos recueillis par Yann-Antony Noghè

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :