Les enfants, c'est la crise : votre liste au Père Noël est hors budget...

Noël, c\'est la fête, la famille, mais aussi une période qui présente une fâcheuse ressemblance avec celle du paiement du tiers provisionnel. Surtout en période de crise. Pour financer la coquette somme que peuvent représenter les cadeaux de Noël, un Français sur deux puise dans le bas de laine de son épargne, révèle un sondage réalisé par TNS Sofres pour la banque en ligne ING Direct. Et plus d\'un quart de nos concitoyens compte sur sa prime de fin d\'année ou sur son treizième mois pour remplir les souliers qui se trouveront au pied du sapin, le soir du 24 décembre.Pas étonnant, quand on sait que, fin octobre, plus d\'un quart (28%) des Français se demandait par quel tour de passe-passe financer les achats de Noël. Il faut dire que leurs chères têtes blondes mettent une certaine pression sur les parents : un enfants âgé de sept à dix ans entend bien recevoir pour 110 euros environ de cadeaux, en moyenne, alors que Monsieur et Madame ne comptaient pas dépasser 48 euros... Les grands frères et grandes soeurs âgés de 11 à 14 ans, tablent eux, sur 123 euros de présents. Un bel écart, là aussi, avec les 77 euros budgétés par Papa et Maman. Et que dire des ados (15-17 ans), qui s\'attendent à 164 euros de cadeaux, soit plus de deux fois le montant prévu par leurs \"vieux\"!

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.