Renault livre enfin sa première Zoé électrique... à Arnaud Montebourg

Tiens, on l\'avait presque oubliée, la voiture électrique. Mais c\'est fait. Renault livre enfin son premier client de Zoé. L\'heureux privilégié? Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif! Une belle opération de communication politique pour les deux parties... Symboliquement, Renault a en effet livré, ce lundi, une  Zoé \"zéro émission\" au ministre, qui avait passé commande au Mondial de Paris fin septembre 2012. Les clés de la première petite berline électrique du constructeur français ont été remises, dans la Cour d\'honneur de Bercy, par Carlos Tavares, Directeur Général Délégué du groupe, lui-même. Un traitement  \"VIP\".  Espérons que les clients particuliers soient aussi au rendez-vous! Annoncée depuis des années, la Zoé est la première voiture du constructeur conçu uniquement autour de l\'électrique, même si elle partage des éléments avec la Clio. La commercialisation \"en masse\" -comme l\'affirme avec un bel optimisme le communiqué de Renault- interviendra au printemps 2013. Avec quelques mois de retard sur le calendrier initial.150.000 de capacitésProduite à Flins, la Zoé est prévue pour des capacités de 150.000 par an. L\'usine de Flins emploie aujourd\'hui 3.000 salariés, contre 22.000 pour 400.000 unités annuelles à la fin des années 1970!  Fin juillet, Renault y a démarré la production en série de la Clio IV. Le site, situé à 45 kilomètres de Paris, a débuté en 1952 pour produire la «1000 kilos», une fourgonnette sur la base de la Juvaquatre d\'avant guerre. Immatriculations en baisseLes immatriculations de l\'ex-Régie (y compris sa filiale Dacia à bas coûts) ont chuté de 27,7% en novembre dans l\'Union européenne et de 19% sur onze mois, avec une part de marché historiquement faible à 8,5% seulement, voire 6,6% sans le label roumain... contre 10,7% il y a dix ans. Sur le seul marché français, Renault est tout aussi mauvais... Le mois dernier, si les immatriculations de voitures neuves dans l\'Hexagone fléchissaient au total de 19,2%, le groupe Renault (avec Dacia) dégringolait, lui, carrément de 33,5%. Pas sûr que les voitures électriques, dont les Kangoo, Fluence et Twizy déjà commercialisés, sont vendus au compte-gouttes contribue à renverser la tendance... A fin octobre, Renault affirme avoir mis en circulation en Europe 16.600 véhicules électriques.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.