En bref

 |   |  365  mots
STRONG>L'Europe est menacée de « double dip » selon l'ONU Une récession en double creux menace l'Europe en 2011, qui, couplée à une stagnation aux Etats-Unis et au Japon, pourrait peser lourdement sur la reprise mondiale, a prévenu mardi l'ONU dans un rapport. Dans la partie consacrée à l'Europe du document annuel intitulé « Situation et perspectives de l'économie mondiale 2011 », l'ONU estime que les perspectives dans cette région sont « sombres » malgré une faible reprise de la croissance l'année dernière de 1,7 %. L'ONU estime pour le moment que l'Union européenne devrait enregistrer un ralentissement de PIB à + 1,5 % cette année, avant une amélioration en 2012 à + 1,9 %. Trois démissions dans le nouveau gouvernement tunisien Trois ministres du gouvernement d'union nationale tunisien ont démissionné mardi, au lendemain de sa formation, alors que des milliers de manifestants protestaient contre le maintien dans cette équipe de membres de l'ancien régime. Les trois ministres démissionnaires appartiennent à l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT). Dans le même temps, le mouvement islamiste Ennahda (renaissance), pourchassé par le régime du président Zine El Abidine Ben Ali, a annoncé son intention de demander sa légalisation et de participer aux élections législatives prévues avant la mi-juillet. Le président sortant ivoirien Laurent Gbagbo a « accepté » une offre de dialogue avec Alassane OuattaraL'offre de dialogue a été proposée lundi par le médiateur de l'Union africaine Raila Odinga, et Laurent Gbagbo, qui en accepté le principe, attendait la réponse de son rival, alassane Ouattara, a affirmé mardi à l'AFP le porte-parole du gouvernement Gabgbo. Le camp Gbagbo s'est déjà dit prêt, ces dernières semaines, à dialoguer avec le camp Ouattara. A l'issue de rencontres séparées lundi avec les deux présidents proclamés de Côte-d'Ivoire, Raila Odinga avait noté des « progrès » après une entrevue avec Laurent Gbagbo, ajoutant après son entretien avec Alassane Ouattara que les discussions se poursuivraient mardi sous certaines conditions. Avant son arrivée à Abidjan, Raila Odinga, dont la première visite de médiation début janvier avait été infructueuse, s'était dit porteur « d'une nouvelle offre de paix » à Laurent Gbagbo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :