Un fonds d'investissement pour réhabiliter les logements en France

Pour financer la rénovation thermique de 500 000 logements, plusieurs professionnels de l’immobilier prônent dans un rapport rendu public ce lundi la création d’un fonds d’investissement public-privé. Au regard des contraintes sur les finances publiques, ils partent du principe qu’il sera trop compliqué pour le gouvernement d’atteindre son objectif de rénovation à l\'horizon 2016 de 500 000 logements par an par ses propres moyens. Les représentants du secteur de l\'immobilier du plan \"Bâtiment durable\" proposent du coup la création d’un fonds qui serait amorcé à hauteur d’un à deux milliards d’euros en fonds propres par la Caisse des dépôts, de quoi donner une notation attrayante au véhicule pour lever des capitaux à bon marché.Ensuite, \"la Banque Européenne d\'Investissement pourrait mobiliser jusqu\'à 9 milliards d\'euros en France. Par ailleurs, des fonds spécialisés dans l\'efficacité énergétique émergent en Europe, dont une partie pourrait intervenir\", estime Ines Reinmann, associée chez Acxior et citée par les Echos. Le fonds servirait une multitude d’investisseurs en région qui abonderaient dans des projets de réhabilitation des particuliers, du tertiaire privé ou des collectivités. Les auteurs du rapport misent également sur des tiers financeurs internationaux spécialisés dans l’efficacité énergétique.Un dispositif inefficient pour les logements individuelsMais l\'un des experts impliqués dans le rapport cité par les Echos, Sébastien Delpont du cabinet BeCitizen, doute de l\'efficacité global d\'un tel fonds. \"Ce dispositif convient bien au secteur tertiaire et au logement collectif mais assez mal au logement individuel, qui représente 80 % de la consommation d\'énergie dans l\'habitat\", estime-t-il. In fine, les tiers financeurs exigeront des rentabilités de 8 % qui nécessiteront d’accroître substantiellement les montants des projets, excluant mécaniquement les particuliers, ajoute Sébastien Delpont. Un argument révélateur des limites de ce type de dispositif de marché sur les populations les moins solvables.L\'objectif du gouvernement est d\'être en capacité de rénover à l\'horizon 2016 500 000 logements par an, contre moins de 200.000 actuellement. Tout cela s\'inscrit dans la transition énergétique prônée par le président François Hollande qui estimait l’année passée que \"les économies d\'énergie représenteront la moitié du chemin à parcourir vers une société sobre en carbone\". Pour aller plus loin :>> Notre espace travaux>> Notre espace diagnostics immobiliers 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.