La FNAC ne peut plus compter sur le marché des CD

La Fnac a entièrement revu son offre pour faire face à l'effondrement du marché du disque. Ses rayons de papeterie, ses corners dédiés à Apple et ses débuts sur le marché des produits d'occasion vendus en ligne lui ont permis de redresser ses ventes, notamment en toute fin d'année 2009 (+ 0,4 % au quatrième trimestre). Le chiffre d'affaires de l'enseigne aux 143 magasins s'est établi à 4,3 milliards d'euros en 2009, soit un repli de 1,9 % à périmètre comparable. « Et nos ventes sur le Web ont progressé de 16 % », rappelle à « La Tribune » Christophe Cuvillier, son PDG. Fnac.com sera bientôt au Portugal. En France, l'enseigne va aussi poursuivre son offensive sur le Net, en offrant aux fous de BD, mangas et photos des espaces d'échanges communautaires en ligne censés gonfler l'audience de Fnac.com (8,5 millions de visiteurs uniques par mois, en 2009). Parallèlement, l'enseigne va ouvrir cette année cinq magasins à l'étranger, notamment à Florence et Bruxelles au printemps. Des ouvertures sont également prévues en France, en périphérie de Rouen et de Reims en 2011. Mais, partout, l'essentiel sera de réallouer les surfaces dévolues aux disques à des rayons plus profitables. J. G.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.