penchard risque de tomber

Même si elle a bénéficié du bouclier protecteur de François Fillon, la ministre de l'Outre-Mer, Marie-Luce Penchard, semble bien fragilisée après ses propos tenus samedi dernier aux Abymes, en Guadeloupe, où elle est numéro deux sur la liste UMP pour les régionales. Guadeloupéenne, la ministre avait lancé n'avoir « envie de servir qu'une population, la population guadeloupéenne ».Le Parti socialiste a réclamé sa démission. Sans aller jusque-là, Victorin Lurel, président PS du conseil régional de Guadeloupe, a accusé Marie-Luce Penchard de « clientélisme » et de « communautarisme ».La ministre a répliqué que ses propos avaient été « sortis du contexte politique » et a assuré que son action avait toujours été menée « dans le sens de l'intérêt général et en toute impartialit頻.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.