Proxima Mobile, un portail d'applications utiles

 |   |  437  mots
Ce n'est pas une boutique en ligne d'applications venant concurrencer le fameux App Store d'Apple et ses 140.000 mini-programmes. Mais un portail gouvernemental de « services aux citoyens sur téléphone mobile », visant à présenter et promouvoir des applications gratuites pour téléphone mobile. Proxima Mobile, c'est son nom, est une initiative unique en Europe, qui doit « susciter la création de nouveaux services qui facilitent le quotidien de tous les citoyens, favoriser le développement de l'écosystème des services sur mobiles et rassembler des communautés d'utilisateurs pour leur permettre d'exprimer leurs attentes », considère Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d'État au Numérique. « Les États-Unis ne lanceront que dans six mois leur Proxima Mobile », s'est-elle complimentée jeudi en présentant le portail à la Géode. Proxima Mobile ouvre avec 24 applications sur les 68 qualifiées « d'intérêt général », retenues et subventionnées par un appel à projets doté de 10 millions d'euros lancé l'été dernier, dans des domaines allant de la santé, à l'accessibilité, aux services à la personne, en passant par la culture, l'emploi, le tourisme, l'éducation, etc. Les autres sortiront tout au long de 2010 et 2011. Cette bibliothèque d'applications, consultable sur le Web au lancement, deviendra en mars elle-même une application sur iPhone, puis sur toutes les autres plate-formes mobiles, Android, Windows Mobile, Symbian, BlackBerry.Alerte EnlèvementLe portail décrit chaque application, affiche des captures d'écran et indique l'éditeur, la taille en mégaoctet, la plate-forme compatible, la configuration requise et un lien pour télécharger. Nathalie Kosciusko-Morizet a voulu tirer « un coup de chapeau » à l'application du musée du Louvre « qui est un bon exemple de ce que l'on peut faire » : lancée en novembre sur l'App Store, cette dernière a dépassé 1,5 million de téléchargements dont 60 % aux États-Unis. Son « coup de coeur » va à Comuto, déclinaison sur mobile d'un site de covoiturage. Véritablement d'intérêt général, l'application Alerte Enlèvement va permettre de diffuser immédiatement et rapidement les signalements de disparitions d'enfants. D'autres sont plus de l'ordre de l'utile et du service pratique, comme une série d'applications de stations de ski ou celles des villes de Rennes et de Bordeaux. Proxima Mobile va aussi désormais lancer une campagne de labellisation des meilleures applications gratuites proposant des services d'intérêt général. Ces dernières seront intégrées au portail et pourront afficher la marque Proxima Mobile. « Une attention particulière sera portée aux services à fort impact social, s'adressant aux personnes fragiles ou en difficult頻, promet le ministère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :