Le Trésor achève sa mue pour mieux faire entendre la voix de la France

C'est officiel, la Direction générale du Trésor et de la politique économique (DGTPE), créée en 2004, n'est plus. Elle devient dès vendredi la Direction générale du Trésor et se voit même dotée d'un nouveau logo. Ces évolutions n'ont rien d'anecdotique. Il s'agit de redonner une identité forte à une direction qui emploie 2.200 agents et dont le rôle, au service du ministre de l'économie Christine Lagarde, est de proposer et de conduire la politique économique du pays. En abandonnant les oripeaux de la DGTPE, acronyme à coucher dehors s?il en est, la direction générale du Trésor espère « mieux faire comprendre ce qu'elle fait », souligne son patron, Ramon Fernandez. Ce dernier espère que sous sous sa férule et avec cette nouvelle « marque », la Direction générale du Trésor va augmenter son influence et par voie de conséquence faire rayonner la voix de la France sur le terrain économique. InnovationUne autre innovation doit contribuer à ce mouvement. Le directeur général adjoint de la direction du Trésor, Benoît Coeuré, prend aussi le titre de Chef économiste. Ce titre, qui parle beaucoup aux Anglo-Saxons, permet d'incarner la fonction de conseil de politique économique qui est celle de cette direction, auprès notamment des grands organismes internationaux. « La crise a joué un rôle de catalyseur » dans cette mue, explique Ramon Fernandez, car « beaucoup de sujets transversaux ont animé cette maison » ces derniers mois. Du plan de relance aux G20, en passant par le plan de soutien au système bancaire, les services de la direction générale du Trésor n'ont pas chômé. Ils ne devraient pas trop se reposer dans la période à venir. à compter de 2011, la France cumulera les présidences du G8 et du G20. à cet égard, bénéficier de l'appui d'un « Treasury à la française » sera sans doute un atout pour le gouvernement. La direction générale du Trésor sera également très sollicitée pour assister les pouvoirs publics dans différents dossiers. Que ce soit la réforme des retraites, le rétablissement des finances publiques, les travaux de la commission Attali ou le déroulement du grand emprunt, les services de la direction générale du Trésor seront encore beaucoup sur le pont. Et ce, même si la « charte du temps » adoptée en interne stipule qu'aucune réunion ne doit débuter au-delà de 19 heures et qu'après 20 heures la présence des cadres n'est plus présumée...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.