Tesla Roadster, la voiture de sport version électrique

 |   |  488  mots
Pour un coupé sport, c'est un coupé sport ! Au-delà de la tautologie, la Tesla Roadster m'a vraiment fait changer d'avis sur les voitures électriques. Son allure, basse et fuselée, n'a rien à voir avec les profils des voitures électriques actuelles ou à venir sur le marché. Première production de la société californienne Tesla Motors, la Tesla Roadster, développée avec l'aide de Lotus Cars, est basée sur le châssis de la Lotus Elise. Sa réponse au moindre coup d'accélérateur est inédite sur les moteurs électriques actuels.J'ai pris le volant, bien calée dans un habitacle où les « plus de 1,85 mètre » doivent avoir du mal à se loger ou alors avec les genoux repliés autour du volant. Outre la vitesse et le nombre de tours, le tableau de bord m'indique la charge restante et la consommation en fonction de ma conduite. La charge complète de la batterie lithium-ion m'autorise en théorie une autonomie de 350 km, qui se réduisent proportionnellement à la sportivité de ma conduite. Un chargeur branché sur le secteur en 220 volts (16 ampères minimum), assure une charge complète en dix à treize heures. Un chargeur spécial Tesla fait chuter ce temps de charge à trois heures. Le chargeur est facile à manipuler, le branchement sur la voiture change de couleur dès que la charge est terminée. Quant au coffre, il ne faut pas songer à y loger plus qu'un bagage de week-end ou un seul sac de golf ! Pour mériter son appellation de « roadster », la Tesla a privilégié la batterie à l'espace de rangement.100 km/h en quatre secondesQuelques manoeuvres sur le parking pour m'habituer au maniement de l'engin et surtout à l'absence de bruit et me voilà partie sur les routes. Un petit coup sur l'accélérateur et je suis collée au siège. Idéal pour doubler un camion sur une nationale ou un lambin sur l'autoroute. équipée d'un moteur de 185 KW, équivalent à 250 chevaux environ, la Tesla est capable d'atteindre 100 km/h en à peine quatre secondes, mais attention, elle doit manger les points du permis à la même vitesse ! Après la nationale, un petit bout d'autoroute puis direction le centre-ville. Je crains que les piétons ne m'entendent pas arriver. Il faudra s'y faire si les moteurs électriques se généralisent. Et il faut se passer du « vroum vroum » qui me plaît tellement sur les coupés sportifs.Première immatriculée en France, la Tesla Roadster que j'ai testée a été achetée par Athlon Car Lease, le loueur de voitures. En prêtant le véhicule à ses clients le temps d'un week-end, il espère les convaincre de passer progressivement à l'électrique. Et ça marche, un client a déjà demandé un devis. Mais il faut encore débourser 100.000 euros pour épater ses copains et parcourir quelque 300 km sans bruit et sans CO2. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :