Button reverdit

 |   |  551  mots
En s'imposant en Chine après sa victoire en Australie le mois dernier, Jenson Button est devenu le premier pilote à remporter deux courses en 2010. Et avec le nouveau barème de points qui récompense davantage les vainqueurs, Button réalise un coup de maître puisqu'il prend les commandes du général. Il met son premier concurrent, Nico Rosberg (troisième à Shanghai), à 10 points au classement : « C'était très dur de s'en sortir sous la pluie. Les conditions m'ont aidé mais ce n'est pas de la chance », a confessé Button à l'arrivée. Dans cette course où les éléments changeaient presque à chaque tour, le Britannique a été le plus malin en économisant ses retours aux stands. L'enfer qu'on lui promettait à son arrivée chez McLaren à cause de la présence de Lewis Hamilton commence à se transformer en paradis. Malin, habile malgré une erreur en fin de course, Button frappe fort et ouvre peut-être une nouvelle ère de domination, après celle de la saison dernière. Néanmoins, à voir la hargne de certains, la bataille ne fait sans doute que commencer. Prenez Fernando Alonso : l'Espagnol s'offre le luxe de terminer quatrième du Grand Prix de Chine après un total ahurissant de cinq arrêts aux stands ! Troisième sur la grille, le double champion du monde a sauté Webber et Vettel dès l'extinction des feux. Mais trop tôt. Départ volé. Sanction : un « drive through » (une traversée des stands, Ndlr.). Ajoutez à cela quatre retours aux stands pour adapter les pneus aux conditions météo et vous avez normalement le prototype de la course galère... Sauf pour Alonso, qui termine au pied du podium mais déçu quand même : « Cette erreur au départ, on ne doit pas la faire. J'espère un Grand Prix normal la prochaine fois avec un podium car quatrième ce n'est pas suffisant. » Si Renault fait la bonne opération avec les 5e et 7e places, Michael Schumacher, lui, se fond dans l'anonymat d'une 10e place. red bull collectionne Les monoplaces de Red Bull , elles, ont encore une fois déçu. « Les Red Bull sont intraitables », lâchait Fernando Alonso samedi après les qualifications. Loin de là. Leur cuirasse impénétrable des essais se fissure facilement en course et le Grand Prix de Chine l'a rappelé une nouvelle fois cette année, après les ratés de Bahreïn et de l'Australie. La victoire de Sebastian Vettel en Malaisie n'aura été qu'un écran de fumée. Quand ce ne sont pas des soucis techniques qui plombent l'équipe autricienne, c'est la stratégie qui flanche, comme à Shanghai. Vettel et son coéquipier Mark Webber terminent respectivement sixième et huitième : « On se projette vers les courses européennes », lâche Sebastian Vettel. Ce dernier n'est pas largué au championnat - il reste à 15 points de Button - mais à force de collectionner les occasions, le titre pourrait s'éloigner de plus en plus. L'Allemand va devoir cravacher tandis que Jenson Button va s'accorder quelques jours de repos. On saura le 9 mai à Barcelone si les dynamiques s'inversent. n afpChampion du monde sortant, Jenson Button est devenu le premier pilote à remporter deux courses en 2010.Fernando Alonso termine quatrième malgré cinq arrêts aux stands !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :