Sans combis, les cadors du grand bain tiennent leur rang

L'an dernier, on a beaucoup causé plastique à Montpellier, où se déroulaient les championnats de France 2009 de natation. Cette année, à Saint-Raphaël, on a aussi parlé plastique, mais surtout de sa disparition de la peau des nageurs... Dans le Var, on a aussi parlé d'un phénomène : Yannick Agnel, un grand échalas de 2,01 m licencié à Nice d'à peine 17 ans, qui est le nouveau prodige des bassins de l'Hexagone. Il est devenu le premier nageur en bermuda à battre un record de France (celui du 200 m nage libre) établi avec l'aide des anciennes combinaisons-miracles. Cependant, les cadors de l'ère plastique occupent toujours les avant-postes. Alain Bernard et Hugues Duboscq dominent les débats chez les hommes. Au niveau chronométrique, la fin du polyuréthane fait des dégâts. Alain Bernard, sur 100 m nage libre, est à 11 centièmes du record du monde d'Alexandre Popov... en 1994 ! Mais qui s'en plaindra, puisqu'on revient à l'essence même la natation : la confrontation. On est revenu à des proportions plus humaines, « à de la vraie natation », estime Philippe Lucas. Le temps où « des baltringues battaient des records de monde » est fini, assène l'ancien entraîneur de Laure Manaudou. bousquet nostalgiqueFrédérick Bousquet, mécontent de ses performances, ne goûte pas l'enthousiasme général : « Mes combinaisons sont rangées dans un placard et si on les autorise de nouveau, je serai le premier à ouvrir le champagne », annonce le Catalan. En attendant, il devra se réhabituer au bermuda. En tissu.Chez les femmes, les départs de Laure Manaudou et Malia Metella ont laissé un vide. Coralie Balmy et Camille Muffat qui doivent reprendre le flambeau sont là mais timides, cachées dans l'ombre des garçons. M. M., avec Julien Richard

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.