Pfizer va supprimer 6.000 postes et fermer 8 sites

 |   |  199  mots
Conséquence de la reprise, l'an dernier, de son compatriote et rival Wyeth, le groupe pharmaceutique américain Pfizer va continuer de tailler dans ses effectifs et ses usines. Il a annoncé mardi son intention de fermer ou de céder huit sites en Irlande (à Dublin), à Porto Rico et aux États-Unis avant la fin 2015, tandis que six autres usines de ces pays mais aussi d'Allemagne et de Grande-Bretagne verront leurs effectifs allégés. Au total, 6.000 postes devraient ainsi disparaître.Pfizer comptait une quarantaine d'usines avant sa fusion avec Wyeth. Cette acquisition à 68 milliards de dollars a doublé le nombre de ses implantations industrielles et le groupe cherche aujourd'hui à rationaliser l'ensemble. Il avait prévenu l'an dernier qu'il prévoyait la suppression de 19.000 emplois au total, dont ceux annoncés ce mardi. Pfizer a précisé qu'il était en bonne voie pour atteindre 4 à 5 milliards de dollars d'économies de coûts d'ici à 2012 grâce au rachat de Wyeth. Ces mesures d'économies doivent notamment compenser ses futures pertes de revenus sur son anticholestérol Lipitor, dont les brevets tomberont dans le domaine public fin 2011. Ce médicament génère aujourd'hui 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :