Les pratiques de Google encore épinglées

 |   |  192  mots
L'étau se ressere autour de Google. Les autorités allemandes ont donné jusqu'au 26 mai au moteur de recherche pour s'expliquer sur la façon dont il a collecté des données pour alimenter Google Street View, un service de cartographie fait à partir de photographies de l'espace public. Le moteur de recherche a - par erreur - enregistré des données sur des particuliers à partir de leurs connections wi-fi non sécurisées. Affirmant qu'il s'agit d'une erreur hautement inhabituelle, le moteur a annoncé avoir effacé les données en Irlande et a assuré qu'il s'apprêtait à faire de même ailleurs en Europe. « L'une des plus grandes compagnies du monde désobéit simplement aux règles européennes d'utilisation des logiciels », a indiqué le commissaire de la Protection des données Peter Schaar, appelant à une « enquête détaillée » sur les pratiques de Google. La commissaire européenne de la Justice Viviane Reding s'en est émue. « Il n'est pas acceptable qu'une société opérant en Europe n'en respecte pas les règles. » Aux États-Unis, les autorités de la concurrence devraient également lancer une enquête. S. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :