"J'ai discuté entrepreunariat avec Jean-Marc Ayrault"

Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi.com, site qui permet de collecter et gérer de l\'argent à plusieurs, Maud Fourier-Ruelle, créatrice du site de e-commerce Matemonsac.com, Nicolas Baridon, fondateur de l\'entreprise IDSC, Renaud Attal de Recyclons-ensemble... Ils sont douze à avoir inauguré mercredi le nouveau cycle de rencontres baptisé \"les nouveaux entrepreneurs ont rendez-vous à Matignon\". En présence de la ministre des PME, Fleur Pellerin, Jean-Marc Ayrault a en effet reçu six femmes et six hommes ayant récemment créé une entreprise afin de partager leur expérience. Une invitation faite par téléphoneLaurent Checa, fondateur de la société Fermisol, entreprise bordelaise spécialisée dans les installations de murs anti-bruit, faisait partie des heureux élus. \"Un conseiller de Fleur Pellerin m\'avait téléphoné pour me demander si je serais intéressé\", nous confie le créateur d\'entreprise qui s\'est empressé d\'accepter l\'invitation. \"C\'est toujours bon de rencontrer les décideurs\", explique-t-il  et reconnait d\'ailleurs ne pas savoir exactement comment il a été sélectionné. \"Peut-être parce que je fais partie de l\'association \"60.000 rebonds\" qui aide à rebondir les entrepreneurs ayant subi une faillite \", poursuit-il. Association dont Jacques Attali, le président de Planet Finance, est membre d\'honneur et qui a participé aux récentes Assises de l\'entrepreneuriat. Une entreprise de moins de 3 ansLe point commun entre ces douze entrepreneurs? Ils ont créé une société il y a moins de trois ans. \"Chacun a présenté à tour de rôle son entreprise et la genèse du projet pendant trois ou quatre minutes\", poursuit Laurent Checa. \"Puis chacun a a évoqué les améliorations souhaitées afin de se développer et se financer. Parmi les problématiques évoquées figuraient l\'accès au financement, la facilité pour embaucher un premier ou un deuxième salarié, l\'accès au crédit impôt recherche\", se souvient l\'entrepreneur.Des questions concrètes des acteurs de la vraie vie\"Jean-Marc Ayrault a dit qu\'il n\'avait pas le temps de de rencontrer tous les jours les acteurs de terrain, et qu\'il traitait plus souvent avec les représentants des organisations syndicales. C\'est pourquoi il tenait à nous entendre et à nous voir\", assure Laurent Checa. Une démarche par laquelle le Premier ministre souhaite \"marquer l\'attachement du gouvernement à soutenir l\'entrepreneuriat sous toutes ses formes dans notre pays, à valoriser la prise de risque associée à la création d\'entreprise et, enfin, à capitaliser sur les expériences réussies, afin d\'inspirer celles et ceux qui souhaiteraient, à leur tour, créer leur entreprise\", expliquent les services du Premier ministre.Jean-Marc Ayrault souhaiterait d\'ailleurs \"renouveler\" ce type de rencontres. Il aurait ainsi évoqué une rencontre dans trois mois, axée sur les problématiques liées au développement à l\'international cette fois, croit se souvenir le fondateur de Fermisol. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.