Pas de pause dans les couacs !

 |   |  225  mots
Et une polémique à deux euros comme on sait les monter en France. Il suffit que Jean-Marc Ayrault déclare que la pause fiscale est programmée pour 2015, alors que François Hollande avait évoqué une pause pour 2014, pour que la classe politique s\'enflamme, que l\'opposition exige des clarifications immédiates.Pourtant, les choses sont simples : Jean-Marc Ayrault répondait au journaliste de Metro à une question concernant les ménages, qui, de fait, verront leurs impôts augmenter en 2014. Voilà pourquoi il évoque 2015, année -peut-être- sans hausses d\'impôt pour les particuliers. Tandis que François Hollande, lui, avait en ligne de mire l\'ensemble des prélèvements obligatoires, quasiment stabilisés dès 2014 (+0,15 point à 46,1% du PIB), grâce à la montée en puissance d\'allègements fiscaux, comme le Crédit d\'impôt compétitivité emploi.Une annonce malvenueEn fait, le ver était dans le fruit. L\'erreur était pour François Hollande de transformer une appréciation macro-économique (quasi stabilisation des prélèvements obligatoires) en message politique, alors même que s\'annonçaient des hausses d\'impôts pour les ménages, et donc les électeurs.La solution pour éviter de tels couacs ? Une communication mieux maîtrisée, une sobriété qui passe peut-être par une plus grande rareté des interventions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :