Christian Noyer appelle à la mise en place urgente de l'Union bancaire

 |   |  318  mots
L\'Union bancaire est une  \"réponse cruciale et nécessaire de manière urgente à la crise\", a déclaré le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, lors d\'un discours  à l\'assemblée annuelle de l\'Association des marchés financiers à Madrid vendredi 16 novembre, rapporté par l\'AFP.\"Nous avançons vers l\'union bancaire, c\'est ce qui manquait dans l\'union monétaire\", a-t-il estimé. Selon lui, cette union \"doit être mise en place rapidement\" afin de permettre \"le retour de la confiance et de la stabilité à long terme\" dans l\'Union européenne.L\'Union européenne avance dans la bonne direction  mais des désaccords subsistentLe cadre de l\'Union bancaire qui suppose un mécanisme de supervision commun des banques dans la zone euro, confié à la Banque centrale européenne (BCE) devrait être créé dès 2013, selon l\'engagement pris par les dirigeants européens en octobre. Le principe de cette Union, qui permettrait aux banques de la zone euro d\'être directement recapitalisées, en cas de besoin, par le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) est défendu par l\'Espagne. Ce pays bénéficie depuis le mois de juin d\'une promesse d\'aide européenne pour ses banques pouvant aller jusqu\'à 100 milliards d\'euros.Les modalités de mise en oeuvre de cette union bancaire soulèvent cependant des désaccords notamment avec l\'Allemagne qui souhaiterait que seuls les grands établissements systémiques soient soumis à cette supervision européenne. Par ailleurs, la question du traitement de banques en dehors de la zone euro suscite des débats en particulier avec la Grande-Bretagne.Pour Christian Noyer, l\'Union européenne \"avance avec détermination et dans la bonne direction\". Le gouverneur de la banque centrale française a donc appelé à \"continuer sans relâche les efforts\" vers une sortie de la crise. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :