Le millionnaire de l'antivirus, McAfee, au coeur d'une incroyable histoire de meurtre

L\'affaire tient en haleine les médias américains depuis le week-end dernier. John McAfee, le pionnier des logiciels anti-virus, est recherché pour meurtre au Bélize, ce petit Etat voisin du Mexique et du Guatemala, où le millionnaire de 67 ans s\'est retiré depuis quelques années. Il est soupçonné d\'avoir assassiné son voisin, un quinquagénaire américain, qui s\'était plaint des nuisances de ses chiens. Le fondateur de McAfee avait quitté en 1994 sa société de sécurité informatique puis vendu toutes ses parts, bien avant le rachat par Intel pour 7,6 milliards de dollars en 2010. Il est parti pour une des îles caribéennes de Bélize en 2008, après avoir perdu une grande partie de sa fortune, estimée à plus de 100 millions de dollars au début des années 2000, dans l\'effondrement du marché immobilier de 2008.Adepte du yoga et des armes à feuCet adepte du yoga (et auteur d\'ouvrages sur le sujet), des tatouages et des armes à feu, n\'était visiblement pas en très bons termes avec son voisinage. Depuis sa cavale au Bélize, McAfee a plaidé son innocence auprès de plusieurs médias américains, qui ne cachent pas sa dérive paranoïaque. A la chaîne ABC qui vient de réaliser un reportage sur place, il affirme être victime d\'un «gouvernement corrompu». Un journaliste du site Gizmodo interviewé par la chaîne dépeint l\'ex-gourou de la sécurité informatique comme adepte de drogues chimiques dangereuses. Au magazine «Wired», McAfee raconte s\'être teint les cheveux et la moustache pour ne pas être retrouvé par la police bélizienne qui, selon lui, «veut (le) tuer» et aurait empoisonné ses chiens. Décrivant Bélize comme «un refuge de pirates», il avait rapporté au même magazine s\'être caché dans le sable, respirant sous une boîte en carton, dans sa propriété, quand la police était venue le chercher, affirmant que «ceux qui ont tué Faull (le voisin) se sont trompés de maison et reviennent pour moi». Il vient de déclarer à l\'agence AP qu\'il craignait que la brigade antigang de Bélize, qui avait fait une descente dans une de ses villas en avril pour chercher de la drogue, le torture et l\'exécute. Le Premier ministre de Bélize affirme de son côté que les autorités veulent uniquement interroger McAfee, qu\'il traite de «paranoïaque et un peu cinglé». 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.