Instagram s'arroge le droit de vendre les photos de ses abonnés

trong>Facebook n’a plus que ce mot à la bouche : monétisation. Monétiser quoi? Son parc d’un milliard d’abonnés et démontrer la pertinence de son modèle économique largement mis en cause par les analystes et les investisseurs. Instagram, acquis en avril dernier pour 750 millions d’euros, ne devrait pas faire exception à cette règle.L’application consacrée au partage d’images va ainsi appliquer à partir du 16 janvier 2013, une nouvelle politique commerciale. La société s’arrogera désormais le droit de disposer à des fins pécuniaires des millions de photos déposées par ses abonnés. Autrement dit, Instagram pourra vendre à son gré les photos enregistrées sur son réseau. Le propriétaire de la photo ne recevra rien en échange, et ne sera d’ailleurs pas informé de la vente.\"Vous acceptez qu\'une entreprise ou toute autre entité puisse nous payer pour afficher votre nom d\'utilisateur (...) et vos photos en lien avec des contenus publicitaires ou sponsorisés, sans que cela vous donne droit à une compensation\", sera-t-il désormais écrit dans les conditions générales d’utilisation d’Instagram.Baisse d\'audience et problèmes juridiques en perspectiveFacebook, déjà aux prises avec les autorités de plusieurs pays sur sa politique de confidentialité, pourrait se voir infliger des poursuites judiciaires sur ce qui ressemble à une violation de la propriété intellectuelle.Instagram qui revendique 100 millions d’utilisateurs dans le monde, affronte une baisse de 11% de son trafic depuis que Twitter l’a remplacé, début décembre, par sa propre application de photo avec filtre. Le site de micro-blogging avait tenté de s’emparer d’Instagram avant que Facebook surenchérisse sa proposition de \"seulement\" 525 millions d’euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.