en bref

 |  | 292 mots
Lecture 1 min.
Le futur commissaire européen pour les Affaires économiques veut une « coopération économique plus forte »« Nous devrions profiter des opportunités qu'offre le traité de Lisbonne en ce qui concerne la coordination économique renforcée, en particulier dans la zone euro » pour « faire de vrais pas en avant », a souligné vendredi Olli Rehn, le futur commissaire européen pour les Affaires économiques. En défendant une telle idée, il apporte du grain à moudre à ceux qui y sont favorables, dont les Français. Le commissaire désigné doit prendre ses fonctions en février, a détaillé ses intentions pour le poste, avant une audition parlementaire, le 11 janvier.La crise a été ravageuse pour les entreprises d'Europe de l'EstLa crise économique mondiale a eu l'effet le plus ravageur sur les entreprises d'Europe de l'Est les plus jeunes et innovantes, a affirmé la Banque mondiale dans une étude publiée ce vendredi. « L'étude a permis de découvrir que les entreprises jeunes, innovantes et celles employant une large part de travailleurs qualifiés ont connu de fortes baisses de leur chiffre d'affaires », a indiqué l'institution multilatérale dans un communiqué. C'est en Bulgarie et en Lettonie que le phénomène est le plus sensible. « Les ventes des jeunes entreprises (moins de cinq ans) ont baissé en moyenne de 46 % sur un an, contre 36,9 % pour les entreprises plus anciennes (plus de dix ans) », ont relevé les auteurs de l'étude.Les pays de l'UE proposent une hausse des salaires de 1,85 % seulementDivisant par deux la revalorisation prévue, les pays de l'UE ont proposé ce vendredi aux 44.500 fonctionnaires des institutions européennes une hausse de salaire de 1,85 %. La proposition comporte néanmoins une « clause de révision », dont les contours sont cependant flous.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :