La Maison-Blanche et le « diable » de Wall Street s'affrontent sur Google

 |   |  159  mots
à l'affût de tout argument qui pourrait faire basculer le Sénat en faveur du projet de loi sur la régulation financière (lire ci-contre), la Maison-Blanche n'a pas perdu de temps pour exploiter l'affaire Goldman Sachs. Le site BarackObama.com, qui permet aux américains de soutenir les initiatives du président, a Dès le week-end, acheté sur Google les termes de recherche «Goldman Sachs SEC». L'objectif : attirer les internautes s'intéressant aux déboires de la banque sur une page qui les appelle à « aider le président à faire changer Wall Street et à créer des emplois ». Déterminé à mettre en avant sa version de l'histoire, Goldman Sachs a rapidement allumé un contre feu en achetant à son tour les mêmes mots-clés sur le moteur de recherche, en vue de diriger les curieux vers son propre communiqué. L'histoire, relayée par Bloomberg, ne dit pas qui a décroché le plus de « clics ». B. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :