Air France-KLM veut redresser la barre

Malgré les incertitudes liées au nuage volcanique, Air France-KLM a décidé de ne pas modifier ses objectifs financiers. Le volcan islandais devrait pourtant amputer le résultat d'exploitation de 160 millions d'euros. Mais le groupe s'est dit confiant sur le système de gestion du risque de cendres qui est en train d'être défini avec les autorités afin d'éviter des fermetures excessives des aéroports.Le groupe a publié mercredi, après la clôture de la Bourse, une perte opérationnelle de 1,28 milliard d'euros pour son exercice 2009-2010, clos fin mars. La perte nette atteint 1,55 milliard pour un chiffre d'affaires de 20,99 milliards, en baisse de 15 %. La direction maintient, pour 2010-2011, son objectif d'un retour à l'équilibre opérationnel hors impact négatif des couvertures carburant antérieures à 2009. Le groupe restera donc en perte, si on inclut l'effet de ces couvertures. Selon des sources internes, l'impact pourrait aller du simple au double selon les variations du prix du pétrole, de 150 à 300 millions d'euros. « Le contexte est en amélioration », a indiqué le directeur général, Pierre-Henri Gourgeon, en précisant que « la tendance des réservations est de qualit頻. Air France-KLM dit observer une reprise encourageante de la recette unitaire depuis la mi-février, même si elle reste éloignée de son niveau d'il y a deux ans.PrudenceL'objectif d'un retour à l'équilibre est ambitieux puisque le groupe table sur une hausse de la facture carburant de 700 millions d'euros, à 7,3 milliards. Pour l'absorber, Air France-KLM vise une augmentation de ses recettes comprise entre 180 et 220 millions d'euros et table sur des économies de 700 à 750 millions, après les 718 millions réalisés en 2009-2010. La réduction des effectifs se poursuit. Ils ont déjà diminué de 7 % entre le 30 septembre 2008 et le 31 mars 2010, pour arriver désormais à 105.000 personnes. Ils devraient à nouveau baisser de 2 % à 4 % cette année. À cause du maintien du gel des embauches et du non remplacement des départs naturels, mais aussi du plan de départ volontaire portant sur 1.684 postes chez Air France et qui va s'étaler d'ici à décembre 2010. Pour autant, le groupe reste prudent. Les capacités seront augmentées de 1 % cette année, de manière plus importante cet hiver.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.