La Carte musique jeunes à la rentrée

Mardi, à l'Elysée, la dernière réunion d'arbitrage concernant la Carte musique jeunes a décidé qu'elle serait présentée le 21 juin, mais mise en service en septembre. Ce dispositif, incitatif, consiste à subventionner la consommation de musique en ligne des 12-25 ans, sur des plateformes légales. Pour être prêt à le lancer le jour de la Fête de la musique, le ministère de la Culture avait pourtant mis les bouchées doubles. À l'Élysée, on justifie le report par les délais de notification à Bruxelles - même si au mois d'août la commission est en sommeil - et par le fait que le début d'année scolaire serait plus propice à l'adoption de nouveaux usages. des tickets à 5, 10, 50 eurosSur l'ampleur du dispositif, le ministère de la Culture avait espéré pouvoir toucher 25 % des 12-24 ans, soit à raison de 25 euros par an et par personne de subvention maximale, pour 50 euros dépensés en ligne, un coût de 65 millions d'euros. Mais comme l'idée de faire contribuer les ayants-droits de la musique (auteurs, éditeurs, producteurs..) a été abandonné, tout comme celle de dispositifs fiscaux, Bercy a obtenu le plafonnement de l'apport de l'État à 25 millions d'euros par an pendant trois ans. Soit de quoi éditer 1 million de cartes d'une valeur de 50 euros. Plutôt qu'une carte physique, il s'agit en fait d'un portail Internet où en s'inscrivant et déclarant son âge, on obtiendra des codes pour acheter des tickets à 5, 10, 50 euros de musique sur les plates-formes partenaires. Afin d'éviter qu'Apple, premier vendeur de musique en France avec sa boutique iTunes, ne rafle tout, l'État limitera à 5 millions d'euros la subvention reçue par une même plateforme. I. R.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.