Le déficit commercial du Japon multiplié par deux

 |   |  363  mots
Le Japon paie encore le prix de la catastrophe de Fukushima. Ce lundi 19 août, le ministère des Finances nippon a annoncé que le déficit commercial du pays avait quasiment doublé entre juillet 2012 et juillet 2013. En ligne de mire : la hausse des importations d\'hydrocarbures que supporte l\'archipel depuis le tsunami de mars 2011 qui a entraîné la fermeture de la majorité de ses centrales nucléaires.Le mois dernier, le déficit commercial a atteint 1.024 milliard de yens (7,88 milliards d\'euros). Soit 93,7% de plus que l\'an passé. Une hausse notamment due à la faiblesse du yen - défendue par la politique des Abenomics du Premier ministre Shinzo Abe - qui rend les importations plus chères. Selon le ministère des Finances, la monnaie nationale valait en moyenne 24,3% de moins en juillet 2013 qu\'en juillet 2012.13 mois consécutifs de hausseLe Japon, dont le PIB a baissé au deuxième trimestre 2013, enregistre ainsi son 13ème mois consécutif d\'augmentation de son déficit commercial. Un record qui n\'avait pas été franchi depuis plus de 30 ans dans un pays plutôt habitué à des excédents rendus possibles grâce à la puissance de ses industries exportatrices (électronique, automobile, etc.).Résultat : la valeur des importations a bondi en juillet de 19,6% à 6.986 milliards de yens (53,74 milliards d\'euros). La facture pétrolière a augmenté de 30% et celle de gaz naturel liquéfié de 17%. La hausse des importations a surtout profité au Moyen Orient (+26%), principal approvisionneur d\'hydrocarbures, aux pays d\'Asie du Sud-Est (+20%) et à la Chine (+18%).\"Il est probable que le déficit se prolonge\"\"La facture des importations restera élevée, à moins que des réacteurs nucléaires soient relancés\" en nombre, ce qui est très incertain à court terme, a expliqué à l\'AFP Takeshi Minami, économiste à l\'Institut de Recherche Norinchukin. \"Il est probable que le déficit se prolonge pendant quelques années\", a-t-il souligné.Les exportations ont également affiché une hausse de 1,8%. Une première depuis 14 mois. Elle se sont élevées à 5.962 milliards de yens (45,86 milliards d\'euros). Les ventes ont augmenté vers les Etats-Unis (+18%), le premier client de l\'archipel juste devant la Chine (+9%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :