« Les Français souffrent d'un véritable blocage culturel et dogmatique »

STRONG>Le nombre d'enlèvements de Français à l'étranger est-il en augmentation ? Oui. De manière exponentielle. En 2008, une soixantaine de Français ont été enlevés à l'étranger contre une dizaine seulement il y a cinq ans. La France est le deuxième pays dans le monde le plus touché par ce phénomène, derrière la Chine.Comment expliquez-vous que les Français soient ainsi très touchés ?Peut-être parce que les Français, y compris les ONG et les touristes, sont plus libres, moins frileux, dans le choix de leurs destinations. Mais surtout, ils se montrent moins méfiants, dans une posture plus angélique en matière de sécurité ! Les Français souffrent de façon générale d'un véritable blocage culturel et dogmatique face à cette problématique. Ils sont beaucoup plus réticents que les ressortissants scandinaves ou anglo-saxons, par exemple, à adopter les mesures qui s'imposent ou à recourir aux services des sociétés spécialisées.Quel type de prévention et de protection proposez-vous face au risque d'enlèvement ?Même dans les zones très dangereuses, il est impossible de faire vivre les salariés dans un bunker ! Il y a un équilibre délicat à trouver entre les impératifs de sécurité et le respect de la vie des collaborateurs. Notre approche de protection est fondée à 80 % sur la compréhension du contexte local et une formation sur la bonne attitude à avoir. Les 20 % restants intègrent les dispositifs classiques d'escorte et de protection des sites.Les enlèvements terroristes exigent-ils une approche différente ?Le mode opératoire et surtout les motivations sont très différents des enlèvements crapuleux. Aussi la dissuasion joue moins et des équipes armées sont nécessaires.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.