Delhi met BlackBerry sous pression

Les autorités indiennes, qui recherchent un accès aux messages diffusés par les smartphones BlackBerry de la société canadienne Research In Motion (RIM), veulent que RIM lui offre une solution durable dans les trois ou quatre mois qui viennent, a déclaré le secrétaire indien aux Affaires intérieures, G. K. Pillai. L'Inde s'inquiète de l'avantage que pourraient tirer les terroristes du cryptage des messages par smartphone, et veut durcir son contrôle des télécoms depuis les attaques terroristes de Mumbai (Bombay) en 2008.La polémique entre l'Inde et la société RIM s'est amplifiée lorsque RIM a renforcé le système de cryptage du BlackBerry.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.