Retraites : la semaine de toutes les incertitudes

La mobilisation contre la réforme des retraites va-t-elle monter en puissance ou montrer ses premiers signes d'essoufflement ? L'exécutif va-t-il opter pour une position intransigeante ou amender une nouvelle fois son texte dans l'espoir d'apaiser la grogne ? Alors que l'intersyndicale a lancé un nouvel appel à manifester pour le jeudi 23 septembre, les deux camps s'observent et se jaugent. Cette semaine sera, en effet, décisive pour les uns comme pour les autres. Depuis la mi-juin, l'exécutif n'est pas parvenu à convaincre l'opinion publique de l'équité de sa réforme. Avec l'affaire Woerth-Bettencourt et la politique à l'égard des Roms, les retraites figurent aux premiers rangs des reproches adressés au chef de l'Etat par les Français. Une opinion hostile Selon le baromètre mensuel Ifop-« JDD », publié dimanche, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy a baissé de 4 points en septembre, le chef de l'Etat ne recueillant plus que 32 % d'opinions favorables. Pour l'instant, l'exécutif a su tenir bon sur son projet de réforme, préservant l'essentiel ? le recul de l'âge légal de départ à 62 ans ? au prix de concessions assez modestes. Des cortèges fournis jeudi ? évoquant un scénario proche de celui du CPE en 2006 ? pourraient obliger l'exécutif à lâcher prise sur des points emblématiques de son projet. Pour leur troisième journée de mobilisation depuis la présentation de la réforme à la mi-juin, les syndicats jouent eux aussi à quitte ou double. Ils ont su pour l'instant surfer sur le mécontentement d'une majorité de Français, comme l'ont montré les cortèges du 24 juin et du 7 septembre. Longtemps unis, ils commencent cependant à montrer des signes de divisions. Jeudi soir, l'avenir de la réforme des retraites sera très largement dessiné.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.