Possibles coopérations franco-britanniques

 |   |  316  mots
La réduction du budget de la défense britannique est-elle une chance pour augmenter les coopérations opérationnelles, industrielles et dans la recherche entre la France et la Grande-Bretagne, deux pays qui supportent à eux deux le plus gros de l'effort militaire de l'Union européenne ? C'est probable. Elle-même soumise à une contrainte budgétaire, la France se dit prête à discuter de coopérations, mais plutôt sur des dossiers secondaires. Plusieurs sujets devraient donc être mis sur la table à l'occasion du sommet franco-britannique le 2 novembre, qui devrait se tenir à Portsmouth. La France étudie une politique commune de patrouille de surveillance aérienne maritime. C'est également le cas dans le domaine de la détection des mines où les Britanniques sont en pointe.« Objet de négociations » Les dossiers industriels les plus intéressants concernent la mutualisation du Maintien en condition oéprationnelle (MCO) de l'avion de transport militaire A400M, puis plus tard des avions-ravitailleurs MRTT d'Airbus. Le besoin de cet appareil, dont le programme est décalé dans la loi de programmation militaire, fait « l'objet de négociations avc les Britanniques », a expliqué le ministre de la Défense Hervé Morin.Paris a aussi une préférence pour le développement à moyen d'un drone MALE franco-britannique baptisé Mantis, même si, à court terme, il doit acheter des drones américains Predator pour équiper les troupes françaises sur le théâtre afghan. « Il me semble préférable de retenir un système intermédiaire avec un achat sur étagère tout en cherchant une solution européenne pérenne à moyen terme, permettant à la France et à la Grande-Bretagne de se situer au meilleur niveau », a récemment expliqué Hervé Morin. Et de préciser que « nous devrions engager avec les Britanniques après 2020 un important programme de collaboration pour le drone du futur devant succéder à ceux aujourd'hui existants ». Michel Cabirol

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :