A La Rochelle, les étudiants réussissent mieux leur première année

 |   |  273  mots
Si les universités ne se sont pas toutes impliquées dans le plan Réussir en licence, certaines ont pris les devants. « Modeste », avec ses 7.200 étudiants, celle de La Rochelle, qui offre 28 licences (dont 13 générales), fait pourtant figure de bonne élève. Autonome depuis janvier 2009, elle a mis en place plusieurs actions en 2008. « Nous aidons les futurs étudiants au choix du parcours de formation. On leur montre les taux de réussite aux diplômes, les débouchés et les taux d'insertion. Nous organisons aussi une semaine d'accueil pour les nouveaux », expose son président, Gérard Blanchard.Suivi renforcéL'encadrement pédagogique a été renforcé (24 étudiants par TD contre 40 auparavant), le contrôle continu généralisé, le suivi de l'assiduité renforcé pour « détecter les étudiants décrocheurs ». Ceux-ci peuvent bénéficier de TD de soutien ou réorganiser les 1re et 2e années sur trois ans. Quant à la professionnalisation, elle s'organise en un tryptique obligatoire sur les trois années (projet de formation, techniques de recherche d'emploi, puis stage). En agrégeant les moyens engagés par l'Etat et l'université, la licence a bénéficié de 1 million d'euros supplémentaires sur ces cinq dernières années, avec pour résultat une amélioration du taux de poursuite en 2e année de 6 point à 62 %. Fort des résultats des masters qu'il a montés avec les entreprises grâce à sa fondation, Gérard Blanchard « croit à l'insertion à bac + 3 ». « Après, il faudra voir le comportement des étudiants », nuance-t-il. Face au chômage, ceux-ci sont de plus en plus enclins à poursuivre leurs études. C. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :