Deutsche Telekom cède T-Mobile USA pour 39 milliards de dollars

Coup de théâtre dimanche soir, dans le secteur des télécommunications. L'opérateur téléphonique américain AT&Tmp;T a annoncé avoir conclu un accord avec son concurrent allemand Deutsche Telekom, pour lui acheter sa filiale américaine de téléphonie mobile T-Mobile USA, dans le cadre d'une transaction de 39 milliards de dollars (27,5 milliards d'euros). À l'issue de l'opération, réalisée en numéraire et en actions, Deutsche Telekom recevra des titres AT&Tmp;T représentant environ 8 % du capital de l'opérateur américain de télécommunications. La part en numéraire versée par AT&Tmp;T s'élève à 25 milliards de dollars. Toujours sur le plan des modalités de l'opération, un représentant de Deutsche Telekom rejoindra le conseil d'administration d'AT&Tmp;T. Au chapitre opérationnel, la transaction sera relutive (aura un effet positif sur le bénéfice par action) au cours de la troisième année suivant sa finalisation. Et, sur une base pro forma, le rachat de T-Mobile fera passer le chiffre d'affaires des activités mobiles d'AT&Tmp;T de 58,5 milliards de dollars à près de 80 milliards de dollars. AT&Tmp;T devrait ainsi regagner la place de numéro un américain de la téléphonie mobile, qu'il avait perdue au profit de Verizon début 2009.L'annonce de dimanche soir est d'autant plus inattendue que, début mars, des rumeurs de marché avaient fait état de la reprise de discussions au sujet d'une fusion entre l'américain Sprint et T-Mobile USA. Deutsche Telekom avait alors rappelé être ouvert à toutes les options concernant l'avenir de sa filiale américaine. Pas d'offre iPhoneT-Mobile USA, jadis moteur de la croissance de Deutsche Telekom et qui représente le quart du chiffre d'affaires du groupe, peine à s'imposer sur le marché très disputé de la téléphonie mobile aux États-Unis, dont il est le numéro trois. Ses bénéfices en baisse et sa part de marché décevante résultent notamment de l'absence, dans son offre, du très populaire iPhone d'Apple. AT&Tmp;T, de son côté, vient tout juste de perdre l'exclusivité sur l'iPhone, qui lui avait été très profitable. C. L.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.