L'offre de fonds monétaires remise en question

HSBC Global AM envisage de se retirer complètement du marché des fonds monétaires. « Nous avons discuté très sérieusement de cette possibilité », affirme John Flint, son directeur général. Avec 20 % de ses encours dans de tels fonds, cela représenterait un profond changement de cap.Responsabilité du risqueCette réflexion est née de la crise car ces produits se sont révélés moins sûrs que prévus. Aux États-Unis, un fonds monétaire est censé avoir une valeur liquidative fixe. Pour cela, il n'investit que dans des produits à maturité courte (trois mois en moyenne) et ayant les meilleures notes des agences de notation. Néanmoins, au plus gros de la crise, ces fonds ont fait face à des retraits massifs simultanés, et certains des actifs investis n'étaient pas aussi liquides que prévu. « Pour faire face, beaucoup de gérants ont soutenu les fonds financièrement, explique John Flint. Mais si vous gagnez 30 points de base en frais de gestion, mais que cela vous coûte 2-3 % pour le soutenir, cela n'est pas rentable. »Si la crise est désormais passée, la question demeure selon John Flint : « qui assume les risques des fonds monétaires ? Est-ce l'investisseur ou le gérant ? » Lui souhaite que ce soit l'investisseur, bien entendu. Sinon, il préférerait se retirer de ce marché. « Si la responsabilité revenait au gérant, nous devrions alors mettre plus de fonds propres de côté. Il faudrait alors augmenter le prix des produits, mais il n'est pas possible de faire payer 1 % par an pour un produit qui rapporte 28 points de base. Cela n'aurait pas de sens. » Après avoir rencontré au début de l'année la SEC, le gendarme américain des marchés, John Flint se dit optimiste : « Je crois que la régulation va dans la bonne direction. » E. A., à Londre

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.