Pour le FMI, Bâle 3 passe avant la taxe bancaire

 |   |  138  mots
Chargé par le G20 de réfléchir au problème des banques "trop grandes pour faire faillite", le Fonds monétaire international et le Conseil de stabilité financière estiment dans leur rapport, qui doit être présenté en fin de semaine, que la mise à l'étude d'un projet de taxe bancaire risquerait de "saper la dynamique politique en faveur de Bâle 3". Ce projet de réforme prudentielle, qui prévoit de durcir les exigences de capital et de liquidité, est ainsi présenté comme la "priorité numéro un" par deux sources proches du dossier citées par Reuters. Par ailleurs, selon Bloomberg, le rapport privilégie la piste d'une taxe assise sur le passif des banques en excluant les dépôts, ou bien sur le résultat net augmenté du montant des bonus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :