L'Inde rassure en remontant ses taux

La Banque centrale indienne est bel et bien partie en guerre contre l'inflation. Quelques jours après avoir lancé une campagne de publicité inédite à la télévision pour expliquer au 1,2 milliard d'indiens comment elle comptait s'y prendre pour mettre fin à l'explosion des prix, l'institut monétaire a procédé hier à sa deuxième hausse de ses taux d'intérêt à court terme en l'espace d'un mois. Plus en détail, la Reserve Bank of India (RBI) a augmenté le taux auquel elle prête aux banques commerciales de 25 points de base à 5,25 % et a relevé celui auquel elle emprunte aux banques de 25 points de base à 3,75 % avec effet immédiat. La Banque centrale n'avait guère d'autre choix. La hausse des prix atteint désormais un point haut sur 17 mois, à 9,90 %. Le plus inquiétant étant que le prix des denrées alimentaires ? notamment des céréales comme le riz, le sucre, les lentilles, aliments de base pour cette population ? ont grimpés en raison de la faiblesse record de la mousson l'an dernier.Niveaux plus " normaux "Sur les marchés financiers, ce geste a plutôt rassuré. Certains analystes, un tiers au moins interrogés pour établir le consensus Bloomberg, s'attendaient à que le resserrement soit plus élévé, de l'ordre de 50 points de base. «Cette décision montre que la RBI devrait maintenir une approche plus graduelle que radicale», relève le responsable des marchés à la Royal Bank of Scotland à Mumbai.C'est en tout cas ce qu'a laissé suggérer Duvvuri Subbarao, gouverneur de l'institut monétaire indien, en indiquant qu'il pronostiquait un ralentissement de l'inflation, à 5,5%, d'ici le mois de mars prochain qui clôt l'année fiscale. Le gouverneur a également revu à la hausse la croissance économique pour l'année en cours, l'estimant à 8% et non plus à 7,2% comme il l'avait fait l'an dernier. Enfin se prévisions restent soumises à une condition, et non des moindres, que les pluies de la mousson reviennent dans des niveaux plus «normaux».." Ne pas endommager la croissance " « Par ce geste la banque centrale démontre qu'elle met un poing d'honneur à ne pas endommager la croissance tout en limitant la liquidité dans le système monétaire », renchérit un courtier indien, « tant que la croissance est préservée, les marchés financiers ont des chances de bien réagir ». L'indice Sensex qui s'était allégé de 3% au cours des cinq dernières sessions, en guise de préparation à cette annonce, a d'ailleurs repris un peu de hauteur mardi, en s'adjugeant 0,7 % à 17.523 points.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.