Un trader de BNP Paribas impliqué dans une lourde perte aux Etats-Unis ?

 |   |  229  mots
“Lionel Crassier a été brusquement rappelé de New York à Paris en mars l’an dernier et a par la suite quitté la banque, selon trois personnes proches du dossier”, écrit le Financial Times sur son site Internet. La banque concernée, c’est BNP Paribas. Lionel Crassier était à l’époque un trader expérimenté. Et son tort, c’est d’avoir été responsable d’une perte de trading évaluée entre 10 et 25 millions de dollars (entre 7,8 et 19,4 millions d’euros)BNP Paribas, interrogée par le Financial Times, a seulement confirmé avoir transféré de New York à Paris un collaborateur en raison d\'un mauvais jugement de \"trading\". “Il n’y a eu aucune perte de trading matérialisée pour BNP Paribas ou pour le département impliqué”, a ajouté la banque au quotidien financier britannique.Strict contrôle des risquesLionel Crassier, qui travaillait depuis 19 ans pour BNP Paribas, vivrait désormais à Genève, selon son profil Linkedin, poursuit le journal. Son départ n’aurait pas été expliqué à ses collègues du bureau de New-York l’an dernier.“L’exposition publique (de cette affaire) pourrait embarrasser la banque, connu pour ses fermes contrôles des risques et son étique stricte”, analyse le Financial Times. D’autant qu’elle était ressorti jusque-là presque indemne des différentes affaires qui ont touché ses concurrentes ces dernières années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :