"Décomplexé"

 |   |  508  mots
 Les primaires organisées au sein de l\'UMP qui ont failli tourner au fiasco sinon à la comédie ont quand même désigné un président : Jean-François Copé. François Fillon, pourtant donné largement favori, aura perdu son pari. Celui qui prônait le rassemblement et défendait des valeurs plutôt de centre-droit n\'aura pas réussi finalement à faire la différence avec le secrétaire général de l\'UMP qui, lui, avait choisi de s\'afficher en leader d\'une « droite décomplexée », il en avait même fait un « Manifeste » sous la forme d\'un livre. Il aura réussi à séduire nombre de militants de base qui s\'affichent clairement dans l\'opposition frontale aux socialistes au pouvoir, ne veulent pas rejoindre le Front national et, surtout, n\'oublient pas un certain Nicolas Sarkozy. Décomplexé, Zhou Xiaochuan l\'est aussi. Le gouverneur, plutôt libéral que marxiste-léniniste, de la banque centrale de Chine qui vient d\'achever son mandat (2002-2012), avait été l\'artisan de la fin de la parité fixe (peg) avec le dollar en 2005. En guise de cadeau d\'adieu, il a affirmé que le yuan devait rapidement être convertible, précisant même dans les cinq prochaines années.Un tel pas sera une révolution pour le marché mondial des changes. Car la suprématie du dollar dans les échanges internationaux - qui fait sa force comme monnaie de refuge tout autour de la planète - pourrait être mise à mal. En effet, tout investisseur qui veut commercer avec la Chine doit nécessairement passer par le dollar, plus marginalement par le yen depuis mai et l\' « aussie » (dollar australien) bientôt. Cela pourrait influencer largement les marchés des taux et rendre moins attractifs les bons du trésor américain dont les coffres forts de la banque centrale de Chine regorgent.Cela pourrait toutefois crisper certains membres influents du parti communiste chinois liés aux exportateurs mais aussi relancer l\'inflation, dont la flambée provoquerait des troubles sociaux. Bref, sous sa bonhomie, Zhou Xiaochuan vient d\'annoncer que la libéralisation du système financier chinois est bien en marche.Est-ce une réponse à cette perspective, mais lors d\'une interview accordée à la chaîne Bloomberg au cours du week-end, Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor américain a trouvé une solution au plafonnement de de la dette américaine fixé actuellement à 16.394 milliards de dollars. Son relèvement a empoisonné il y a un an les relations entre la Maison-Blanche et les démocrates d\'un côté, et les républicains de l\'autre, et cela promet de recommencer en 2013.Ce plafond qui fut institué en 1917 risque, s\'il est dépassé, de conduire à la fermeture de nombreux services administratifs qui ne peuvent plus être financés puisque le Trésor ne peut plus emprunter. Timothy Geithner a trouvé la solution : abroger purement et simplement cette limite légale. Sans aucun complexe. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :