Un député veut taxer les gains "indécents" et "exorbitants" des jeux d'argent et de hasard

 |   |  337  mots
Après des taxes sur la bière, le tabac, les gains des jeux d’argent et de hasard seront-ils bientôt taxés? C’est en tout cas de Yann Galut. Le député socialiste du Cher s’est fendu le 23 octobre d’une question écrite au gouvernement pour qu’il se penche sur la question. D’après l’élu, cette taxation viserait les gains de plus de 30.000 euros à hauteur de 15 %, rapporte l\'AFP.Pour Yann Galut, \"au moment où des efforts sont demandés à tous les Français dans un climat de crise économique et sociale, de forte dégradation des comptes publics, de chômage et de licenciement, de dépôts de bilan et de hausse de la pauvreté, les sommes de plus en plus exorbitantes à certains jeux de hasard ont quelque chose d\'indécent\".Des gains nets d’impôtsIronie du calendrier, cette demande est intervenu peu avant qu’un Français a décroché le jackpot à l’Euro Millions, empochant la coquette somme de 170 millions d’euros et devenant ainsi la 221e fortune de France. Les gains de jeux de hasard n\'étant pas imposés, le vainqueur ne sera pas taxé cette année sur cette somme.Or il en va de même pour tous les gains des jeux d’argent, qu’il s’agisse du Loto, des paris hippiques et sportifs en ligne ou dans les points de vente de la Française des Jeux ou du PMU. Tous sont nets d’impôts. En revanche, ces gains sont imposables l\'année suivante, via l’impôt sur le revenu du capital, l’ISF ou les impôts fonciers. En fait, seuls des joueurs de poker, tirant l\'essentiel de leurs revenus de ce jeu, peuvent être imposables sur leurs gains depuis octobre 2010. Il y a un an, Aurélie Filippetti, alors député PS, avait proposé d\'imposer tous les gains des joueurs professionnels de poker lorsqu\'ils excèdent 5.000 euros par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :